Romans Science Fiction

Harmonie

https://i2.wp.com/images.noosfere.org/couv/p/panini206-2013.jpg

Harmonie

À la suite d’un cataclysme nucléaire qui a presque anéanti l’espèce humaine, l’Utopie a finalement été atteinte grâce à des corps sociaux ultramédicalisés qui s’assurent de la bonne santé de chaque individu, et ce afin de préserver la ressource la plus importante : la vie.

Mais dans ce monde homogène, trois jeunes filles, Tuan, Miach et Cian, décident de prendre en main leur destin et de se réapproprier leur existence en détruisant la seule chose qu’elles peuvent atteindre : leur santé. Deux d’entre elles survivront. Quelques années plus tard, Tuan, désormais membre des forces de sécurité de l’Organisation Mondiale de la Santé, doit mener une enquête complexe alors qu’un groupe terroriste menace l’équilibre mondial.

Elle va découvrir quelles horreurs se cachent derrière les secrets d’un monde où chacun se doit d’être en bonne santé.

« Ce jour est le dernier jour de la conscience humaine. Le jour où plusieurs milliards de « Je » ont cessé d’exister (…). En surface, évidemment, rien n’a changé. Les gens pleuraient comme s’ils étaient tristes et s’emportaient comme s’ils étaient furieux. Mais ces actions avaient autant de valeurs que les réponses émotionnelles mimétiques des robots de l’ère précédente. Les gens avaient perdu leur esprit réflexif. L’humanité était en parfaite harmonie avec sa société médico-industrielle (…).

Existe-t-il un Paradis?

Si l’humanité peut jamais toucher la perfection. C’est probablement l’état le plus proche du paradis auquel nous autres (…) pouvons espéré accéder. Un palier de l’échelle évolutive où le moi et la société ne font qu’un.

À présent, nous sommes heureux.

Tellement

tellement

heureux. « 

C’est du Japon que nous vient ce petit bijou d’une intelligence sobre, acérée et réaliste. Ce dont il s’agit avec Harmonie, c’est du monde de demain, décrit par le regard de trois jeunes filles tentant d’échapper au stade suivant  de la mainmise industrielle, économique, morale, sécuritaire et médicale sur l’Humanité. Qui n’a jamais entendu, enfant, le désormais si fameux « c’est pour ton bien » ? Jamais notre espèce n’a-t-elle été aussi dirigée, et le « progrès » ne s’arrêtant pas, le « meilleur des mondes » dépeint par Huxley est bien en passe de se réaliser dans l’indifférence générale.

Itoh ne fait que projeter nos systèmes actuels dans un « conte » d’avenir à la douceur givrante, dévoilant sous le discours d’une petite fille rebelle et impertinente, la prise de possession progressive opérée sur l’individu, véritable force de travail, bien collectif et social qui dans ce roman, deviendra la ressource et le bien premier de la Société !

L’Histoire nous a montré le prix qu’il en coûtait de soumettre la masse à la volonté de quelques-uns, puis la masse à la volonté de la majorité. La violence brute ou le consensus volontaire.

La formule actuelle n’en est qu’un dérivé : le « c’est pour votre bien » auquel il est quasiment impossible de répondre. Après tout, tout le monde semble tellement plus qualifié que vous pour prendre des décisions qui vous concernent.

Au final, ce pouvoir de la bienveillance, Miach n’y voit plus que le stade final et invulnérable de la violence, résolue en tant que telle par l’incapacité globale de la victime à pouvoir y répondre autrement qu’en se nuisant, faisant de son tortionnaire une victime et s’érigeant en bourreau, lui donnant le droit et les raisons de prendre le contrôle de sa vie… qui ne lui appartient plus.

La Société Harmonie a gagné. Comment refuser l’aide bienveillante d’entités multiples, scientifiques et formées auxquelles nous avons donné le soin de veiller sur nous ?

Un roman visionnaire, effrayant dans sa délicatesse et sa sobriété aseptisée.

I.

3 réflexions au sujet de “Harmonie”

  1. Bonsoir Lyhane ,

    Hors ce regard lucide , sur le meilleur des mondes ,
    Par sa vision seconde , un âge de faire livide ,
    L’Humain n’a plus une ride , là où la science abonde ,
    Lissant le coeur d’une ronde , en un enfer rigide 😦
    ~
    NéO~
    ~
    Becs à vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.