Films et Séries

Wolf’s Rain

Dans le futur, quelque part sur une Terre en période glaciaire où seules subsistent les villes, les humains tentent de survivre. Alors que les Loups se sont éteints depuis deux cents ans, une légende persiste à dire qu’au jour de la fin du monde, ils verront le chemin qui mène au Paradis. Lorsque commence l’histoire, un énorme loup blanc, nommé Kiba, arrive dans une ville sous dôme. Dans le même temps, un groupe de voyous, dirigés par un certain Tsume tente de s’emparer des vivres et richesses qui transitent dans la ville. Hors de tout ce vacarme, les Nobles poursuivent leurs propres objectifs et semblent indifférents à ce monde en ruine.

 Blessé, emprisonné, Kiba fera la rencontre de Tsume, Hige et Toboe, trois individus qui, comme lui, ont deux apparences. Selon leur volonté, ils peuvent apparaître comme des humains ou comme des loups. Dans ce monde du futur, la race des loups s’est adaptée pour pouvoir coexister avec les humains et a endossé leur apparence pour éviter d’être exterminée. Loin dans un laboratoire, une équipe de chercheurs observe une fille prisonnière d’une gigantesque sphère de verre, remplie d’eau. Au moment où Kiba arrive, pour la première fois, cette fille nommée Cheza montre une réaction. Elle est la fille-fleur de Lune, la clé pour ouvrir le paradis

Résultat de recherche d'images pour "wolf's rain"

Le paradis… ça n’existe probablement pas.
Il n’y a rien au bout du monde. J’ai beau marcher… la route se poursuit sans fin…
Mais alors, qu’est-ce qui m’incite ainsi à continuer ?
Toujours cette voix : « Cherches le Paradis » 

Sur une neige immaculée, sous un ciel parsemé des larmes gelées du passé, l’avenir trace sa route, trouvant dans le regard d’une créature encore fière la force d’espérer. Ses yeux sont dorés comme l’ambre, son pelage se mêle à celui de la neige, brillant sous le givre qui luit doucement… Rien… ni devant, ni sur les traces de ses pas qui s’effacent déjà. Le loup solitaire est seul, seul avec son espoir, sa force… Seul sous le silence de la Lune et le crissement de ses pas rougis par son sang. Un être tel que lui peut comprendre cela, cette quête insensée, cette voix qui chante en lui…

Une quête en amène toujours une autre, finalement. Sans fin, elle recommence cette boucle à laquelle nul n’y comprend rien si ce n’est celui qui la mène, la clôt, et lui permet inlassablement de recommencer. Le Paradis n’existe nul par ailleurs qu’ici… là où on lui permet de renaître… ou non.

2013-01-06_203715

1 réflexion au sujet de “Wolf’s Rain”

  1. Bonsoir Lyhane ,

    La Clef demeure en l’Une , Depuis l’Âge d’Hors des Loups ,
    Ouvrant au Fond de Nous , ma Foi notre seule Fortune ,
    Celle d’une Racine Commune , Comptant peu pour Beaucoup ,
    Mais dans ce Monde de Fou , Sa Fleur est Cinquième Rune .
    ~
    NéO~
    ~
    Becs Nocturnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.