Romans Science Fiction

La Paille dans l’Oeil de Dieu

Quatrième de couverture

Au fin fond de l’espace, dans plus d’un millénaire…

Près de quatre siècles de barbarie ont suivi l’effondrement du Premier Empire de l’Homme. Avec l’avènement du nouvel Empire et la fin des terribles Guerres de Sécession, la paix semble revenue dans l’univers humain et ses deux cents mondes habités, sous la férule indéfectible de la Marine Impériale. Mais quelque chose s’approche. Un objet inconnu qui ressemble à une gigantesque voile solaire, un vaisseau résolument inhumain.

La mission du croiseur impérial Mac-Arthur est dès lors d’une simplicité redoutable : établir le premier contact. Oui, mais avec quoi ?

« Fascinant, plein de panache… et surtout, le plus remarquable : une nouvelle et brillante approche de la problématique captivante du premier contact. »
FRANK HERBERT

« Peut-être le meilleur roman de science-fiction que j’aie jamais lu. »
ROBERT HEINLEIN

Un des meilleurs space opéra que j’ai pu lire depuis bien longtemps. Exit les vaisseaux détaillés au micron près, la technologie au centre du livre. Non, tout au contraire, nous avons là une trame tout en finesse et en nuance nous donnant à vivre en avant-première un premier contact dont les parties en présence ont autant à cacher l’une que l’autre. Nous sommes loin de l’image du film Contact, une œuvre dont la poésie et la beauté n’est plus à prouver, mais dont l’idéal pourrait n’être au final qu’un rêve pieux.

Nous avons ici un roman au style clair et tranché servant des thèmes forts qui aussi dérangeants soient-ils, nous sont dévoilés avec une intelligence rare.

Un mot pour qualifier cet équilibre d’action et de fond : brillant ! Le 10/10 est mérité, ce livre figure sans tache aux côtés des plus grands.

I

4 réflexions au sujet de “La Paille dans l’Oeil de Dieu”

  1. Ma femme m’a offert ce livre après avoir été conseillée par vous et même si je n’en suis qu’à la moitié je ne peux que vous en remercier! Je confirme le 10/10.
    On se réjouit de lire vos prochains commentaires. Merci !

  2. J’ai bloqué aux trois quarts de l’histoire. Jusque là j’ai adoré, et puis fini les mystères, ça devient un gros passage d’action assez basique, je n’ai pas réussi à trouver la motivation pour continuer. Peut être faut il passer le cap et que ça redevient interressant?

    1. Il est vrai qu’à un moment donné, la suite de l’histoire semble toute tracée. C’est un peu comme dans nos vies, ou lors de guerres, comme marcher à un autel, ou préparer un voyage: nous savons ce qui va se passer… Est-ce que cela rend ces moments moins beaux, émouvants ou tragiques?

      J’ai apprécié le rythme de ce roman, car il reste humain… à la fois prévisible et rassurant, étonnant et finalement différent.

      J’ai envie de vous dire de continuer, ne serait-ce que pour savoir ce que vous avez pensé de la fin. Je suis parvenue au même constat que vous, mais l’avoir dépassé m’a permis d’apprécier ce roman, et peut-être même plus que cela.

      Alors, que décidez-vous?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.