Films et Séries

Hatchi

  

Pourquoi vous imposer ce film et non l’un de ceux que j’ai mis dans mes favoris? Pour rien, par hasard. Chacun est une leçon en plus d’un moment privilégié. Alors ne cherchez pas à comprendre. Ah si: je crois que je sais. Derrière moi, engoncé dans son doudou (deux duvets, excusez du peu), il se tient, la tête posée sur le rebord dudit doudou, le regard fixé sur mon dos, inlassablement. Je n’ai jamais comprise cette patience teintée de ce dévouement fou que peuvent avoir les chiens, ou toute créature qui a décidé, un jour, d’adopter un humain. Je ne l’ai jamais comprise, mais je la trouve belle, même s’il est difficile d’en être digne.

C’est peut-être que pour ça que j’ai mis ce film.

« Pour Parker, professeur de musique à l’université, l’arrivée du chien Hatchi dans la famille fut un heureux événement. L’animal prit sa place auprès de chacun, mais c’est avec Parker qu’il passait le plus de temps. Chaque matin, le chien accompagnait son maître à la gare où il prenait son train, et chaque soir, l’animal venait l’y attendre. Cet attendrissant rituel rythmait la vie de tous ceux qui en étaient témoins… jusqu’au jour tragique où Parker ne revint pas. Hatchi continua à l’attendre. Il l’attendit chaque jour, jusqu’à la fin. À force de fidélité et de patience, l’animal devint non seulement une légende, mais il bouleversa tous ceux qui connurent son histoire ».

Que dire une fois la pénombre s’emparant de la dernière scène… Rien. Je n’ai pas envie de saupoudrer cette histoire de mots quand elle s’en passe. Je ne peux que vous inviter à le découvrir, et vous présenter mes excuses pour ma petite crise de nerf. Mais peut-être que vous comprendrez. Sachez seulement que les choses ne se font pas toutes seules, que tout le monde peut y mettre du sien, par respect, simplement. Que ce soit vous, terrifiés par les chiens, vous, anciennes victimes, ou moi, propriétaires de chiens. Parce qu’en regardant cette belle histoire, je me suis dit que nous sommes souvent de bien mauvais amis pour nos chiens, et même pour nos semblables (peut-être même surtout pour nos semblables).

Qui que nous soyons, quel que soit notre vécu, je pense qu’avec le respect, un brin d’ouverture d’esprit et de compréhension (?), chacun peut faire en sorte que la peur et l’ignorance causent autant de tristesse. Et curieusement, cela pourrait bien régler bien des problèmes. C’est à croire que certains remèdes sont universels (je suis très sérieuse…). Tout était si simple, quand enfant, je me disais que les adultes étaient vraiment (mais alors vraiment), une race bizarre, et que jamais je ne serai comme eux. A 25 ans, je suis en phase de thérapie continuelle

« Que chacun s’efforce dans le milieu où il se trouve de témoigner à d’autres une véritable humanité. C’est de cela que dépend l’avenir du monde ». Albert Schweitzer

« À mon avis, il n’est d’autre destin pour l’humanité que celui qu’elle se prépare elle même par sa manière de penser ». Albert Schweitzer

1 réflexion au sujet de “Hatchi”

  1. J’ai apprécié tant le discours que je n’ai pas pris pour une crise de nerfs que la présentation du film. Merci d’avoir aussi déposé les réflexions d’A. Scheitzer pour clore le tout. bisous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.