Romans Science Fiction

Citations de « Wang »

  Couverture

Pierre Bordage: Cycle de Wang
Les portes d’Occident  

La Tao de la Survie de grand-maman Li (Wang 1)
« Choisis de t’engager sur les chemins aventureux plutôt que de suivre le troupeau dans la plaine. Je ne parle pas seulement des sentiers qui bordent les précipices ou des routes qui traversent la zone sinistrée, mais également des voies de la destinée. Elles t’entraîneront dans les recoins les plus noirs de ton âme, là où tu rencontreras tes pires adversaires, là où tu puiseras la force de survivre dans ta haine et ton dégoût de toi-même ».  

« L’amitié est une chose rare et précieuse. L’ami véritable, c’est celui qui te demande seulement d’être toi-même. Il t’aidera à survivre par l’amour qu’il te porte. Si tu trouves un ami sincère, regarde-le et chéris-le comme un frère offert par les ancêtres. Les faux amis, ceux qui te flattent dans le succès et te conspuent dans la défaite, ceux qui te sourient dans le triomphe et te poignardent dans la souffrance, chasse-les de ta vie comme des animaux malfaisants » 

« L’adepte du Tao de la Survie préfère les dangers du combat à la tranquillité de l’inaction. Car l’inaction engendre une perte d’attention et conduit plus sûrement sur le chemin de l’anéantissement que l’affrontement mortel avec un adversaire. Béni soit l’être qui te convie à croiser le fer, car il est le reflet de ta propre détermination et il t’offre la possibilité de franchir une nouvelle étape sur le chemin de l’évolution ». 

« La guerre se gagne dans la tête. Vigilance, détermination, sang-froid, voilà les clefs. La vigilance te permet de devancer l’intention de l’adversaire, la détermination te donne la force nécessaire au moment de l’affrontement, le sang-froid guide tes gestes lorsqu’il s’agit de frapper. La colère, la peur, l’arrogance, la haine, voilà tes véritables ennemis, la colère t’aveugle, la peur absorbe une grande partie de ton énergie, l’arrogance te pousse à commettre des imprudences et la haine t’entraîne dans la sarabande infinie de l’action/réaction. (…). N’aie aucun jugement sur tes actes, car le bien et le mal sont absents des champs de batailles ».  

« Ne tire jamais vanité d’une victoire sur un adversaire. Car tu as également perdu si tu as été placé dans l’obligation de tuer pour survivre. Considère seulement que les ancêtres t’ont offert un sursis pour te permettre d’évoluer et d’apprendre à respecter la vie sous toutes ses formes. D’une défaite, tu ne tireras aucune conclusion. Dans l’enseignement de la Survie, une défaite est équivalente à la mort ».  

J’ajouterai de manière toute personnelle que la victoire et la défaite ne dépendent que de notre point de vue…

Image: JasonEngle (sur Deviantart)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.