Romans Science Fiction

Citation du « Traître »

Enseignement de Vergere
« Le Traître« 

« Toutes les réponses restent en deçà de la vérité »

Ne plus se maîtriser est une manière de dire : je ne veux pas reconnaître que je suis le genre de personne qui est capable d’agir ainsi »

« Prédateur : s’il tue une créature, c’est la nature… s’il les tue toutes, c’est le Côté Obscur ».

« L’intention prime-t-elle sur l’action ? »

 « Le côté obscur est très puissant en ce lieux car puissant en toi ! »

« Le Côté Obscur n’existe pas. La Force est une, la Force est tout, et tout est la Force. La Force ne choisit pas un côté ou un autre »

« Le Côté Obscur et le Côté Lumineux sont des mots destinés à décrire le peu que nous comprenons »

« Si l’abandon conduit au mal, ce n’est pas parce que la Force a un Côté Obscur, mais parce que VOUS en avez un »

« Le seul Côté Obscur que l’on doit craindre est celui de notre cœur »

« La Force est une : la vérité est le mensonge, la vie et la mort, la lumière est l’obscurité, le bien et le mal. Chaque chose est aussi l’autre, parce que toutes sont identiques »

« Le seul pouvoir que nous avons : être ce que nous sommes. Je n’ai pas besoins de savoir qui je suis. Il me suffit de décider. Choisir, et agir »

 « Qu’est-ce qui compte ? Ce que le professeur veut enseigner à l’élève ou ce que l’élève assimile ? »

« L’aide n’est pas toujours ce qu’elle paraît être »

« J’ai mal : quelle leçon tirer de la douleur ? »

« Tout ce que je vous dis est faux »

« Vivre c’est être esclave de la douleur »

« La douleur : une esclavagiste qui brise les créatures vivantes… ou le pouvoir qui en fait des êtres indestructibles. Sa nature dépend de la personnalité des gens »

 « Bien partir, c’est avoir déjà fait la moitié du chemin »

 « -Comment pouvez-vous trouver cela magnifique ?
-Parce ce que je vois plus loin que le présent. Je contemple ce que tout cela deviendra »

 «L’amour revient simplement à reconnaître que deux être ne font qu’un. Que tout est un »

« Le temps écoulé et l’endroit où vous êtes n’ont aucune importance. Ces notions appartiennent aux vivants »

« « Pourquoi » est toujours une question plus profonde que sa réponse »

« La vérité est fuyante, les questions sont plus utiles que les réponses »

« Quand on combat des fanatiques, on les rend encore plus fanatiques. Mieux vaut leur montrer que le fanatisme ne mène qu’à l’échec. Une révolution sème toujours les graines de sa propre destruction »

« Comprendre qui tu es te donne toute ta mesure. Et aucune identité n’est sans valeur »

« Des mots, rien que des mots. Des semi vérités, moins que des demi-vérités… des mensonges. La vérité est toujours plus grande que les mots que nous employons pour la décrire »

« Il est devenu la Force. Elle est devenue lui. Il n’a pas conscience de la chronologie de sa fin. Le temps a disparu avec la peur, les doutes et la douleur, en cet instant éternel où il a abandonné son contrôle de soi. Il est devenu les guerriers qu’il combat, se tuant lui-même à chaque fois que l’un d’eux périt. Il avait appris qu’on pouvait affronter l’Univers, et toute la douleur rationnelle qu’il charriait, avec peur, haine ou désespoir… ou avec amour. Et on est surprit de voir l’Univers nous rendre notre amour »

« C’est ton attention qui détermine ta réalité »

Qui-Gon Jinn

Image: charcoalking77.deviantart.com

10 réflexions au sujet de “Citation du « Traître »”

  1. Les oreilles pointues, n’amèneraient elles pas un nouveau concept dans la littérature française ?

  2. C’est uniquement des citations officielles ou y en a-t-il de ta création ? (d’un grand lecteur de fantasy – et accessoirement client chez payot :D)

  3. Ce sont uniquement des citations officielles, ce qui explique que je cite mes sources (livres et films). Je crois que toutes les citations de ce site (hormis les textes signés I qui sont de moi) sont issues de livres ou films que j’ai lu. Et sinon, salut! Contente de te (re)voir. Pour des littéraires, je trouve que notre passion de la sf et de la fa est quelque peu… étrange^^.

  4. Ouais de plus que j’ai beaucoup entendu dire que les lecteurs de fantasy n’aimaient quasiment jamais la sf…Dsl de raconter ma vie : je dois lire Germinal pour la rentrée, et Hastur qui me tend les bras… 😦

  5. Bonne chance alors: Germinal, si je me souviens bien, c’était pas un cadeau! Mais il est intéressant, de part le contexte historique et le caractère des personnages. Mais Hastur, c’est mieux^^.Sympa ton pseudo: Cook avait fait une belle histoire, en nous mettant un agent du chaos afin de rétablir l’ordre et l’harmonie. J’avais adoré cette trillogie.

  6. Wé sauf que c’est de Cooper (petite confusion :D) ^^.Pour Germinal, c’est pour ça qu’on l’étudie, on fait en parallèle avec l’ère industrielle…

  7. Bon, j’avoue, je n’ai pas TOTALEMENT résisté à Hastur, puisque j’ai lu les cent premières pages…^^ Pour l’instant, c’est vraiment génial. Déjà 3 ou 4 passage ou on se moque de la fa quand même^^. Que cachent donc ces rouquins ? ^^

  8. Ils cachent une écrivaine qui se fiche des genres (encore…), et une histoire qui sur trois volumes de plus de 1’000 pages s’affirme, grandit… et ne déçoit pas!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.